le-blog-de-mathis.fr
Image default
Santé et Bien Etre

La dangerosité des jouets : Ce que vous devez savoir !

Rate this post

La DGCCRF, (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes) est une administration française, relevant du ministère de l’Économie, qui met en œuvre chaque année un vaste plan de contrôle des jouets.
L’accent est bien souvent mis sur les jouets « premier âge », ainsi que sur les peluches qui remportent en franc succès auprès de nos bambins.

Ce genre de contrôles sont indispensables pour la sécurité de nos enfants et portent la plupart du temps sur un très large panel de professionnels.
Cela passe par tous les stades, de la filière de commercialisation au commerce de détail en passant par la grande distribution, la fabrication ou encore l’importation.

Une sécurité qui reste la priorité des contrôles

Les fabricants de jouets doivent donc prendre en considération tous les éléments pouvant porter atteinte à la sécurité de l’enfant.
Et les jouets les plus connus, depuis de nombreuses années, ne passent pas au travers des mailles du filet.

On a tous en mémoire l’histoire de cette Américaine qui a découvert que le célèbre jouet Sophie la Girafe cachait dans ses entrailles de la moisissure.
Soulignant la dangerosité de Sophie la Girafe, elle avait alors publié des photos sur le web et fait part de sa profonde indignation, devenue très vite générale, provoquant un soulèvement qui se sera très vite mis en marche grâce à la fiabilité et l’efficacité des réseaux sociaux.

Mais il existe un réel problème qui s’impose lors de ces situations-là.

Il s’agit de ses origines.
En effet, on ne s’interroge pas assez souvent sur provenance des micro-organismes, alors que cela pourrait être dû essentiellement à un mauvais entretien du jouet. Ce qui met alors hors de cause le fabricant.
Tout comme il peut en résulter d’un non-respect des règles sanitaires contenues dans la notice d’utilisation.

Mais, pour l’affaire de Sophie la Girafe, nous serons très vite rassurés car, selon les pédiatres et spécialistes de l’hygiène, ces moisissures ne sont pas vraiment aussi dangereuses que ce qu’elles peuvent paraître.
Même s’il existe parfois des risques de complications, il faut bien admettre que cas sont plutôt très rares pour être signalés.

Faire attention au respect des exigences réglementaires de sécurité

Plusieurs dangers sont souvent mis en évidence lors des analyses, et ce dans le cadre de l’identification des dangers et de l’évaluation de l’exposition potentielle aux dangers de ces produits.
Mais il faut bien admettre que plusieurs dangers mis justement en évidence lors de ces analyses résultent trop souvent du non-respect des exigences réglementaires de sécurité.

On retrouve par exemple la présence de petits éléments pouvant entraîner un danger d’étouffement lors de leur ingestion ou d’inhalation et a présence de substances chimiques CMR (cancérigène, mutagène ou toxique pour la reproduction).

Rien n’est laissé au hasard lors de ces contrôles car l’accessibilité au rembourrage d’une peluche ou d’une poupée en tissu peut s’avérer extrêmement dangereuse pour nos enfants.

Il est donc rassurant de savoir que des organismes veillent alors au grain pour que tous ces jouets que nos petites têtes blondes touchent, soient sécurisés sur le court ou long terme et que l’essentiel des règles d’hygiènes soient minutieusement respectées pour leur éviter des petites maladies, ou des choses encore bien plus graves.

Related posts

Quels sont les effets bénéfiques de la propolis ?

Claude

Acquérir une bonne vision spirituelle

Claude

Comment joindre un médecin de garde ?

Journal